Ayurvéda : Les 7 tissus du corps, les Dhatu

L’Ayurvéda définit sept tissus structurels anatomiques constituant l’ensemble du corps humain : le plasma, le sang, les muscles, la graisse, les os, les nerfs, la moelle osseuse et enfin, les tissus reproducteurs. Le mot Dhatu qui vient du verbe “dhri” signifiant « supporter, soutenir » est traduit généralement par « tissus ». Comment l’Ayurvéda explique-t-il la constitution des tissus de notre corps? Et comment reconnaît-on leur état de santé? Tour d’horizon de rasa, rakta, mamsa, meda, ashti, majja, shukra…

Selon l’Ayurveda, le corps humain est constitué de 7 tissus (dhatu) interdépendants. Chaque tissu a ses propres enzymes spécifiques qui l’aident à digérer ses propres nutriments, à fabriquer ses tissus associés et à participer à la fabrication des autres tissus au moyen de son fluide d’énergie propre (Ojas). Ainsi sous l’impulsion de ce feu digestif (agni), chaque tissu crée le tissu suivant, tout en se nourrissant lui-même, et en évacuant les sous-produits. Chaque Dhatu est donc dépendant de son prédécesseur et permet la longue élaboration de tissus de plus en plus subtils.

Les tissus constituent les unités structurelles de base du corps humain et assurent le maintien des fonctions des différents organes, des mécanismes biologiques, et des parties vitales du corps et de l’esprit. Ils jouent un rôle important dans la nutrition et le développement du corps ainsi que dans sa protection (système immunitaire). La partie utile de la nourriture est convertie en Rasa (1er niveau) en une journée (24 heures).

On dit que 100 gouttes de Rakta (sang) produiraient 1 goutte de Shukra (sperme).

Selon le type de déséquilibre des doshas, un ou plusieurs dhatus seront directement impliqués dans l’apparition de l’affection ou de la maladie. La santé des dhatus (et donc celle du corps et de l’esprit) est assurée en maintenant un équilibre harmonieux entre les trois doshas, notamment par : un régime alimentaire approprié, des exercices physiques, des activités appropriées, et la paix de l’esprit.
L’Ayurvéda a identifié 7 tissus principaux, classés dans l’ordre suivant :

  1. Rasa (plasma ou fluides corporels)

    La première opération de la digestion dans l’estomac est la dégradation des éléments ingérés en un produit nutritif appelé ahara rasa, parfois assimilé au chyme (la première bouillie de l’estomac). Puis le feu digestif va transformer ce produit nutritif en un premier tissu primaire appelé rasa dhatu.L’élément de ce tissu est l’eau et son état de santé se perçoit au niveau de la peau du corps. Si rasa est en bonne santé, la peau sera douce et les poils bien enracinés.Si les doshas sont déséquilibrés, rasa dhatu peut se trouver en excès ou en déficit. Si rasa est en excès, l’individu aura de la douleur, des nausées. Au contraire s’il est déficient, il peut entraîner des troubles cardiaques, la faiblesse et la dépression”

  2. Rakta (tissu sanguin)

    Les enzymes du tissu rasa (rakta agni) vont transformer le tissu rasa en tissu rakta. Ce tissu est constitué des éléments du sang, des globules rouges et blancs. Son élément principal est le feu. Il apporte l’oxygène au corps et véhicule le dioxyde de carbone. Son état va se refléter sur les lèvres, la langue, les mains, les ongles et les organes génitaux. En excès, l’inflammation des vaisseaux sanguins entraîne des démangeaisons, saignements, goutte et une digestion irrégulière. En cas de déficit, la peau sera pâle et les extrémités du corps seront froides.

  3. Mamsa (tissus musculaires)

    Les enzymes du tissu rasa (mamsa agni) vont transformer le tissu rakta en tissu mamsa. Il correspond aux tissus musculaires du corps, sa caractéristique est la force. Son élément est la terre. On observe son état au niveau des muscles des épaules, des bras, des jambes, et des articulations des mains et des pieds. En excès, il entraîne une prolifération des tissus adipeux et la léthargie. En déficit, il y a faiblesse, fragilité, manque de force et sensation de peur.

  4. Meda (graisse)

    Meda est constitué des tissus adipeux du corps. Ses éléments principaux sont la terre et l’eau. Il lubrifie le corps, assurant sa flexibilité. En excès, les tissus adipeux augmentent au centre du corps et il peut y avoir une irritation des voies respiratoires. En déficit, les articulations craquent.

  5. Asthi (tissus osseux et cartilages)

    Asthi est constitué des os et des cartilages du corps. Il est une combinaison de terre et d’air et ses caractéristiques sont la porosité et la légèreté. Son état de santé se reflète dans les os, les dents et les ongles. En excès, il provoque des proéminences osseuses du crâne, des articulations ou des dents. En déficit, les articulations sont douloureuses, les cheveux rares et les dents et ongles en mauvais état.

  6. Majja (moelle osseuse)

    Majja est constitué de la moelle des os et son élément est l’eau. En excès, on observe des douleurs osseuses chroniques et une fatigue chronique. En déficit, les os sont fragiles et les articulations douloureuses.

  7. Shukra et Artav (sperme, ovules et tissu reproducteur)

    Sukra est le tissu reproducteur des deux sexes, son élément est l’eau. En excès, le désir sexuel est obsessif surtout chez l’homme, alors que chez la femme, les menstruations sont longues et abondantes. En déficit, on observe l’impuissance et des désordres testiculaires pour l’homme, et des menstruations irrégulières chez la femme.

Post Author: yogamond

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *